Tabac et grossesse : peut-on fumer lorsque l’on est enceinte ?

Lorsqu’on tombe enceinte, de nombreuses habitudes et pratiques quotidiennes sont proscrites par les médecins, une des plus courantes est la consommation de tabac. Si la majorité des spécialistes s’accorde pour dire que tabac et grossesse ne font pas bon ménage, il est important, cependant de bien comprendre le phénomène et de poser quelques nuances.

tabac durant la grossesse

Tabac et grossesse : Contact

Il convient de savoir que lorsqu’on fume pendant une grossesse, le fœtus est en contact direct avec les substances nocives des cigarettes : la nicotine et le monoxyde de carbone. La nicotine passe à travers du placenta et atteint directement le fœtus ; le monoxyde de carbone, quant à lui, provient de la fumée des cigarettes et passe directement dans le sang du fœtus.

Tabac et grossesse : Effets négatifs

Une fois que ce contact direct entre le fœtus et le tabac est établi, il convient de connaître les effets qu’il peut entrainer. L’on connaît ainsi nombreuses conséquences négatives à la consommation de tabac durant la grossesse, les plus importantes étant les suivantes :

Le premier effet négatif est la possible réduction de la taille du crâne du bébé, trouble plus connu sous le nom de microcéphalie.

La seconde conséquence du tabagisme durant la grossesse est une diminution du poids du bébé à la naissance ; les bébés des fumeuses pèsent au moins 200 grammes de moins que les autres et ont un poids pratiquement toujours inférieur à 2,5kilos.

Si l’on combine tabac et grossesse, un troisième risque est d’avoir un bébé prématuré. Or, le bébé prématuré manque de réserves et ses organes vitaux ne sont pas toujours totalement développés ce qui le met en danger. Les premières semaines de vie d’un bébé prématuré seront ainsi critiques, il devra rester hospitalisé et sous surveillance permanente jusqu’à ce qu’il ait acquis une taille et un poids suffisants.

Un autre grave problème lié au tabagisme durant la grossesse est l’augmentation du risque de fausse couche. L’on considère ainsi que les femmes qui fument courent trois fois plus de risques de faire une fausse couche que les non-fumeuses.

Par ailleurs, il faut savoir que fumer durant la grossesse entraine des effets à long terme et pas seulement durant la période de gestation. Si l’on fume, il est ainsi d’autant plus probable que son enfant développe une addiction au tabac, et ce, de manière prématurée.

Enfin la dernière conséquence négative du tabac durant la grossesse est qu’il augmente le risque de carences en oxygène pour le fœtus. Or, si le bébé ne reçoit pas les quantités d’oxygène suffisantes, il est possible que ses organes ne se développent pas correctement ce qui est d’autant plus grave si le manque d’oxygène touche également le cerveau. Cela entrainera en effet de hauts risques de troubles et retards mentaux.

Tabac et grossesse : Relativisons !

Il convient cependant de relativiser un peu. Si les conséquences négatives sont bien réelles et que tabac et grossesse ne devraient pas être mélangés, il faut pourtant faire la différence entre une personne qui fume 1 ou 2 cigarettes par jour et une autre qui fume plus d’un paquet par jour. Les effets, tant sur la mère que sur le bébé, ne sont pas comparables.

Les médecins recommandent donc aux femmes enceintes de diminuer le plus possible leur consommation de tabac, mais sans pour autant se plonger dans un état de stress et anxiété qui pourrait être d’autant plus nocif pour le bébé. Si vous parvenez à ne fumer que quelques cigarettes par semaines et que celles-ci vous permettent d’être bien, mieux vaut ne pas forcer l’arrêt.

En outre, consommer du tabac durant la grossesse favorise l’insomnie durant la grossesse. Cependant, il est possible de lutter contre ces problèmes de sommeil en adoptant un coussin de grossesse tel que le coussin de grossesse Bambou/Noisette.

Exprimez vous!

*